FOSCAO-CI

Forum de la Société Civile d'Afrique de l'Ouest

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DES JEUNES ET LES FEMMES SUR LE LEADERSHIP ET LA GESTION DE LA COLLECTIVITE, LE BUDGET PARTICIPATIF ET LE CONTROLE CITOYEN DE L’ACTION PUBLIQUE

La Côte-d’Ivoire a opté depuis son accession à l’indépendance pour une politique de décentralisation progressive et prudente. La décentralisation a commencé, en Côte d’Ivoire en 1980 avec la création, par le législateur, de trente sept (37) communes et dans le même temps, la promulgation des principaux textes de l’organisation communale (lois de 1980, 1981 et décret d’application).

L’année 1985 a marqué la poursuite de l’élargissement du paysage communal avec la création de 98 nouvelles communes y compris les dix qui composent la ville d’Abidjan, portant le nombre total des communes à 130. Dès 1995, par décret 95-941 du 13 décembre 1995, 61 nouvelles communes ont été créées portant le nombre à 196 communes en plus de la ville d’Abidjan. Ce rappel historique montre que la volonté de la Côte d’Ivoire d’aller à la décentralisation totale ne date pas d’aujourd’hui. L’on peut constater qu’entre 1980, voire 1981 et 1995, il y a un vide qui a ralenti cette politique de décentralisation. Cela s’explique par la crise économique d’alors.

Consulter le rapport complet